L’ours noir d’Amérique ou baribal

L’ours noir d’Amérique ou baribal
L’ours noir d’Amérique ou baribal

L’ours noir d’Amérique ou Baribal
(Ursus americanus)

  • Taille : de 1,30 à 2 m
  • Hauteur au garrot : 60 à 105 cm
  • Poids : de 60 à 280 kg pour les mâles et entre 40 et 140 kg pour les femelles.
  • Poids à la naissance : 225 à 350 g
  • Accouplements : mai à juin, exceptionnellement jusqu’en août.
  • Nourriture : fruits, noix et divers autres végétaux. Il mange également du poisson (saumons).
  • Spécificités : le baribal a un museau long et pointu, et des oreilles plus grandes que l’ours brun. Ses pattes et ses griffes postérieures sont assez courtes. Sa fourrure est plus courte que chez les autres ours (ours malais excepté).
  • Lieu de vie : Etats-Unis et Canada.
  • Estimation du nombre d’individus restant : + de 500.000
  • Statut IUCN : préoccupation mineure
  • Espérance de vie : 25 ans

Quelles menaces planent sur l’ours noir ?

L’ours noir d’Amérique n’est pas une espèce menacée. Cependant, il faut rester vigilant car l’ours est parfois chassé illégalement et notamment pour sa vésicule biliaire, ses pattes et d’autres parties de son corps, réputées avoir des propriétés médicinales. Pour enrayer le braconnage, l’ours noir est protégé depuis 1992 par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). L’ours noir d’Amérique a parfois un comportement familier et sa proximité avec les hommes peut créer des tensions. Ainsi, il arrive que des ours soient tués illégalement parce qu’ils viennent manger dans des vergers ou se baigner dans des piscines, voire se nourrir dans les poubelles.

Il convient, évidemment, d’exploiter raisonnablement les resources dans les zones de présence de l’ours. L’exploitation de la forêt doit se faire avec parcimonie et il faut éviter à tout prix le morcellement de son habitat, notamment en défrichant des zones de forêts pour en faire des terres agricoles.

Rappelons enfin que l’ours noir d’Amérique est considéré comme gibier et que 40.000 ours noirs sont tués légalement chaque année en Amérique du Nord et au Canada. De plus en plus, les gouvernements s’accordent pour limiter la chasse au printemps, responsable de nombreux cas d’oursons orphelins.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez le mouvement !